Retourner au menu Retourner au contenus

Cinq facteurs de dégradation de votre entrée asphaltée

Partager

L’asphalte est un matériau esthétique, durable et peu coûteux. De nature robuste et flexible, c’est un matériau de revêtement d’entrée de cour inégalé, car il résiste, avec un minimum d’entretien, à une circulation régulière et à de lourdes charges sans se détériorer durant des années.

Mais, comme tout matériau installé à l’extérieur subit les rigueurs du climat, l’asphalte verra inévitablement les propriétés qui lui donnent sa force s’estomper au fil du temps. Qu’il soit utilisé pour procéder au revêtement d’une entrée de cour ou de routes, l’asphalte est exposé 24 heures sur 24 aux différents caprices du climat. Voici les cinq principaux facteurs qui causent la dégradation d’une surface asphaltée.

1. Véhicules

Un véhicule stationné régulièrement au même endroit provoquera l’affaissement de la surface près des points de contact des pneus en compactant davantage et inégalement la fondation granulaire. Une fissuration de la surface est inévitable, particulièrement par temps très chaud, car la chaleur ramollit l’asphalte. Et sous un poids considérable, il tend aussi à se déformer.

2. Gel et dégel

Lors du gel et du dégel, l’eau infiltrée dans la sous-couche par les fissures causera des gonflements et des affaissements de la fondation granulaire qui seront transmis à la surface asphaltée. Petite fissure deviendra grande et, à un certain point, les dommages ne se répareront plus par un remplissage des cavités : une réfection complète sera nécessaire.

3. Rayons UV

Le bitume qui donne l’élasticité à l’asphalte est vulnérable aux rayons UV. Ceux-ci produisent une réaction d’oxydation du bitume qui entraîne un durcissement et une perte d’élasticité. Les agrégats et le sable liés par le bitume ainsi oxydé commencent alors à s’effriter et les fissures apparaissent. En s’agrandissant, elles deviennent susceptibles de laisser l’eau pénétrer sous la surface.

L’asphalte devient gris lorsque le bitume dans l’asphalte est oxydé.

4. Taches d’huile

Une tache d’huile fraîche qui est rapidement nettoyée n’endommage pas l’asphalte. Mais lorsque l’huile a le temps d’imprégner la surface, elle désintégrera lentement l’asphalte en détruisant les propriétés élastiques du bitume. Les agrégats commenceront à s’effriter graduellement à l’endroit où l’huile s’est imprégnée.

5. Eau

L’eau de pluie et la neige qui fond sont en partie absorbées par la porosité de l’asphalte. Un phénomène d’érosion des agrégats de l’asphalte en découle, puisque l’eau, tout comme les rayons UV, fait durcir le bitume. En plus d’accélérer l’effritement de la surface et d’agrandir les fissures par l’érosion, l’eau accumulée sur une surface asphaltée tendra à pénétrer sous la surface. La compaction de la sous-couche ramollit alors et la surface craquera sous de lourdes charges.

Partager

Faites-vous affaire aux États-Unis?

Si oui, visitez notre site américain afin de découvrir les produits offerts au États-Unis

Do you do business in the United States?

If yes, visit our American site to discover products available there.

Faites-vous affaire aux États-Unis?

Si oui, visitez notre site américain afin de découvrir les produits offerts aux États-Unis.